fbpx

(Photo credit: Cedrik Bertrand)

Quebec says remove English from signs, MRC says – not so fast

In light of the recent outcry over the threat to French-language services in Ontario, this story sees the tables turned in

The Argenteuil MRC has officially expressed its keen disappointment in light of a provincial government decision to remove all English-language  from the Argenteuil health and social services multi-service centre.

Members of the Argenteuil MRC learned on December 18 that interior and exterior signage at the Centre multiservices de santé et de services sociaux d’Argenteuil (the multiservce centre for health and social services) was going to be reviewed and that this meant that no English should appear on any of the signage.

The MRC said that this move goes against its values of respect and inclusion toward the anglophone community, as one of the founding cultures of Argenteuil which has for decades played an important role in the community from education, to agriculture, sports, culture, fundraising and the arts.

A press release issued by the MRC pointed to the long co-existence of French and English cultures, including schools and school boards working cooperative and sharing resources and buildings and mentioned the recent project which is protecting a heritage building which once served as the United Church in Lachute; this building will be converted to the Jean-Marc Belzile Library.

For many years, the MRC has included organizations like the Argenteuil Agricultural Society (founded in 1825), which organizes one of the oldest fairs in Eastern Canada, the Argenteuil Historical Society which manages the Argenteuil Regional Museum — pointing to a strong anglophone presence in each of these organizations.

The MRC pointed to its own history of acknowledging its anglophone population and pointed out that four of its nine municipalities maintain a bilingual status.

The English signage in question poses no threat to the French-language culture in Quebec, the MRC says. To the contrary, it shows a disregard for anglophone citizens who have chosen to live in Argenteuil.

The changes to the signage will have the greatest impact on vulnerable populations, says the MRC, stating that its present signage presents the French language as predominant.

The MRC takes to heart the defense of minority language rights in Canada, and pointed to a resolution it adopted on November 28, 2018, in support of the Franco-Ontarian community after provincial cuts were announced to French-language services in Ontario.

The press release ended by calling on authorities to re-think the decision, and to perhaps consult with the MRC in order to arrive at a solution which respects the rights of its anglophone population.

*********************************

Voici le communiqué original du MRC:

La MRC d’Argenteuil exprime sa vive déception face à la décision prise par le gouvernement du Québec, de modifier la signalisation au Centre multiservices de santé et de services sociaux d’Argenteuil, de façon à éliminer l’affichage en langue anglaise

Lachute, le 20 décembre 2018 – Les membres du conseil de la MRC d’Argenteuil ont été informés, le 18 décembre 2018, dans une lettre que leur adressait le président-directeur général du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Laurentides, que l’ensemble de l’affichage intérieur et extérieur du Centre multiservices de santé et de services sociaux d’Argenteuil allait être revu.  Ceci implique que le nouvel affichage évacuera toute information en langue anglaise.

Le conseil de la MRC d’Argenteuil déplore cet état de fait et tient à rappeler les valeurs de respect et d’inclusion mises de l’avant par la MRC d’Argenteuil envers la communauté anglophone, l’un des peuples fondateurs d’Argenteuil, et qui depuis des décennies, joue un très important et précieux rôle de pionnière au sein de la communauté argenteuilloise et ce, dans de multiples sphères de la société (mise en place et développement d’institutions scolaires, muséales, agricoles et socio-communautaires, valorisation des sports, des arts, philanthropie, action bénévole, culture, patrimoine, instauration de mesures concrètes de protection de l’environnement, des lacs, des paysages, etc.).

Ainsi, depuis plusieurs décennies, l’action économique, sociale, communautaire et philanthropique argenteuilloise bénéficie d’une contribution significative de la communauté anglo-saxonne, contribution qui va proportionnellement souvent bien au-delà du poids démographique de ces citoyens et citoyennes de chez-nous.

Le visage d’Argenteuil a de très longue date, été positivement influencé par la coexistence francophone-anglophone, et ce, à de multiples égards, dont voici quelques exemples éloquents :

  • Les commissions scolaires de la Rivière-du-Nord (francophone) et Sir-Wilfrid-Laurier (anglophone) logent leurs élèves du niveau secondaire dans un même complexe et ce, depuis plus de quatre décennies. Les élèves anglophones et francophones partagent en toute harmonie les lieux communs, comme la piscine intérieure, la piste d’athlétisme, le terrain de soccer-football, la cafétéria, l’auditorium, la place d’accueil, etc.  Cet esprit de partage a permis la démonstration de remarquables preuves tangibles de solidarité lorsqu’en septembre 2011, un incendie a détruit une partie des locaux de la Polyvalente Lavigne, occupés par les étudiants francophones.
  • Autre exemple évocateur : en 2012, la ville de Lachute a conclu une entente avec les responsables de l’Église Unie/United Church, afin d’acquérir l’église centenaire sise sur la rue Principale pour y relocaliser la bibliothèque municipale Jean-Marc-Belzile.
  • Depuis plusieurs décennies, la MRC compte sur la présence et l’implication de fortes institutions sur son territoire. Mentionnons à titre d’exemples, la Société d’agriculture d’Argenteuil, fondée en 1825, qui est notamment responsable de l’Exposition agricole annuelle d’Argenteuil, l’une des plus anciennes de l’Est du Canada.  La Société historique d’Argenteuil pour sa part, a créé et administré pendant plusieurs décennies, le Musée régional d’Argenteuil, vénérable institution muséale présente dans Argenteuil depuis plus de soixante-quinze ans.  Dans ces deux cas, la communauté anglophone s’implique sans compter, pour le mieux-être de la collectivité.

Les membres du conseil de la MRC d’Argenteuil se disent étonnés de constater l’ampleur des énergies et des budgets qui seront consacrés par le CISSS des Laurentides à cet exercice de remplacement de l’affichage en place, alors que les maires considèrent plutôt que la priorité absolue en termes de ressources humaines et financières devrait être donnée aux soins et aux services à la clientèle.

De très longue date, les élus de la MRC d’Argenteuil ont exprimé haut et fort leur sincère appréciation et leur attachement historique à la communauté anglophone d’Argenteuil, comme en fait foi notamment le Mémoire rédigé par la MRC d’Argenteuil et déposé en avril 2013 auprès de la Ministre responsable de l’application la Charte de la langue française alors en fonction, dans le cadre de la consultation générale et des auditions publiques sur le projet de loi numéro 14.  L’intervention de la MRC d’Argenteuil portait sur l’importance du maintien du statut bilingue accordé à certaines municipalités locales, en vertu de la Loi.  Rappelons que sur le territoire de la MRC d’Argenteuil, 4 des 9 municipalités locales détiennent ce statut bilingue.

La MRC d’Argenteuil est amèrement déçue de la décision de modifier l’affichage en place car, bien qu’il comporte une portion en langue anglaise, cet affichage ne constitue d’aucune façon une menace à la qualité ou à la valorisation de la langue française.  Au contraire, l’exclusion de l’affichage en anglais en milieu hospitalier et soins de santé, peut être perçue comme un manque de respect envers les membres d’une communauté fort importante pour Argenteuil, composée des citoyennes et citoyens d’expression anglaise qui ont choisi de vivre dans Argenteuil.

La MRC d’Argenteuil déplore et s’explique mal le manque de souplesse manifesté par l’Office québécois de la langue française (OQLF) et le gouvernement du Québec dans ce dossier.  À titre d’exemple, la Résidence Lachute, centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) situé au centre-ville de Lachute, à proximité de l’hôpital d’Argenteuil, détient le statut de CHSLD anglophone reconnu par la Charte de la langue française et par la loi 10.  Ce CHSLD accueille des personnes âgées qui reçoivent des services du Centre multiservices de santé et de services sociaux d’Argenteuil (hôpital d’Argenteuil).  La MRC d’Argenteuil craint que les changements à l’affichage briment notamment cette clientèle vulnérable.  L’Office québécois de la langue française pourrait-il évaluer le contexte avant d’exiger une application uniforme et sans égard aux particularités régionales ?

Les élus municipaux de la MRC d’Argenteuil comprennent parfaitement et souscrivent pleinement à l’objectif de protéger, de valoriser et de renforcer la langue française au Québec.  Cependant, on peut se poser la question si le retrait d’informations dans l’affichage destiné aux personnes anglophones en milieu hospitalier, est la mesure qui permettra d’atteindre les objectifs de l’OQLF.  Une telle mesure est davantage susceptible d’engendrer des incertitudes et des inquiétudes auprès d’une clientèle parfois vulnérable, plutôt que de valablement favoriser la valorisation de la langue française au sein de la population québécoise, d’autant plus que l’affichage présentement en place au Centre multiservices de santé et de services sociaux d’Argenteuil respecte la norme de prédominance du français par rapport à l’anglais dans l’affichage.

La MRC d’Argenteuil a particulièrement à cœur la défense des droits des minorités linguistiques au Canada, comme en témoigne notamment une résolution adoptée unanimement le 28 novembre 2018, en soutien à la communauté franco-ontarienne à la suite de l’annonce par le gouvernement provincial ontarien, de sévères coupures budgétaires dans les services dédiés aux francophones de l’Ontario.

Les élus municipaux de la MRC d’Argenteuil oeuvrent au quotidien à la défense du bien commun et sont soucieux du bien-être de leurs concitoyens et concitoyennes.  Par conséquent, ils demandent aux autorités compétentes de se pencher rapidement sur une solution qui saura respecter les droits des anglophones et la MRC d’Argenteuil, à titre de gouvernement de proximité, indique sa volonté d’être consultée dans le cadre d’une telle démarche.


EXPERIENCE Vankleek Hill

Do you enjoy reading local news as it happens? Then NOW is the time to subscribe! We have a FABULOUS subscription offer for you!!! SUBSCRIBE to our print and e-edition for only 81 cents per week, that’s just $42 (HST incl) per year! Then choose your $5 voucher to redeem at a LOCAL business. Participating businesses are: Apex Escape Rooms, Beau’s Brewery, Broken Kettle Bakery & Barkery, Jade Garden, Nicko’s Resto Bar, Pink Bow Tie, Trillium Tea Room, Vankleek Cottage and VKH Massage Clinic.

Act now. An offer this good won’t last long!

CLICK HERE to subscribe and choose your voucher.

Thank you for supporting local, independent community journalism!


 


 

 

Louise Sproule

Louise Sproule

Publisher at The Review
Louise Sproule has been the publisher of The Review since 1992. A part-time job after high school at The Review got Sproule hooked on community newspapers and all that they represent. She loves to write, has covered every kind of event you can think of, loves to organize community events and loves her small town and taking photographs across the region. She dreams of writing a book one day so she can finally tell all of the town's secrets! She must be stopped! Keep subscribing to The Review . . . or else!
Louise Sproule

Louise Sproule

Louise Sproule has been the publisher of The Review since 1992. A part-time job after high school at The Review got Sproule hooked on community newspapers and all that they represent. She loves to write, has covered every kind of event you can think of, loves to organize community events and loves her small town and taking photographs across the region. She dreams of writing a book one day so she can finally tell all of the town's secrets! She must be stopped! Keep subscribing to The Review . . . or else!

louise has 656 posts and counting.See all posts by louise