fbpx

SNC recognizes importance of National Day for Truth and Reconciliation

September 30, 2021, marks the first National Day for Truth and Reconciliation, an important day for our Indigenous partners, locally and across the country. It also serves as a day of reflection, so that people can recognize the harmful legacy of the residential school system in Canada and collectively make the journey towards healing.

As an organization dedicated to the health and protection of land and water resources, South Nation Conservation (SNC) has a deep respect and appreciation for the history and knowledge of our First Nation partners. Working together, we have undertaken many successful, impactful projects that would not have been possible without our partners and the Traditional Knowledge that they’ve shared.

Some of the very first partner projects included a Black Ash Management Project and a Medicinal Plant Project. During this time, a working group was formed to ensure close collaboration with partners on the ground within shared territories. The Eastern Ontario First Nations Working Group, a non-political group, now works together to join efforts on issues that affect all of us, including the sustainable management of public forests and community lands. Over the years the group has tracked species at risk, invasive species, biodiversity and biodiversity offsets, carried out restoration projects and offered advice.

More recently, as the result of a commitment made at the 2019 Climate Change Summit hosted by the Assembly of First Nations in Whitehorse, Yukon, the Working Group, through a collaborative partnership, has worked since 2020 to create The Healing Place – a community green space located on the traditional territories of the Algonquin and Mohawk Nations in Eastern Ontario. More than 250 culturally significant trees, shrubs, and other species were planted last September on National Tree Day.

More than a planting site or event, The Healing Place represents an important step forward in the journey towards reconciliation. It’s centered around creating and maintaining a safe, physical space of healing to help restore land, language, and relationships with community members from both Indigenous and non-Indigenous backgrounds.

The Healing Place is an 89-acre site located on SNC property in Shanly, Ontario. It is home to several grassland Species at Risk, including the Bobolink, Eastern Meadowlark, and locally significant Gorgone Checkerspot butterfly.

On October 14th, 2021, The Healing Place partners are gathering to plant culturally significant trees and plants, create a children’s garden, and share stories to celebrate First Nation culture. The event, “Remembering the Children,” will include an opening ceremony with guest speakers. Due to COVID-19, numbers are limited, and pre-registration is required. Part of the event will be live streamed to SNC’s Facebook Page.

FOR MORE INFORMATION: Shannon Gutoskie, Communications Specialist, 1-877-984-2948, [email protected].

 

La CNS reconnaît l’importance de la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation

Le 30 septembre 2021 marquera la première Journée nationale de la vérité et de la réconciliation, une journée importante pour nos partenaires autochtones, à l’échelle locale et nationale. Il s’agit également d’une journée de réflexion, afin que les gens puissent reconnaître l’héritage néfaste du système des pensionnats indiens au Canada et avancer collectivement sur la voie de la guérison.

En tant qu’organisme voué à la santé et à la protection des ressources en terre et en eau, la Conservation de la Nation Sud (CNS) respecte et apprécie profondément l’histoire et les connaissances de ses partenaires des Premières Nations. En travaillant ensemble, nous avons entrepris de nombreux projets fructueux qui n’auraient pas été possibles sans nos partenaires et le savoir traditionnel qu’ils ont partagé.

Parmi les tout premiers projets de nos partenaires figuraient un projet de gestion du frêne noir et un projet sur les plantes médicinales. Pendant cette période, un groupe de travail a été formé pour assurer une collaboration étroite avec des partenaires sur le terrain dans les territoires partagés. Le Groupe de travail des Premières Nations de l’Est de l’Ontario, un groupe apolitique, travaille maintenant ensemble pour unir ses efforts sur des questions qui nous concernent tous, notamment la gestion durable des forêts publiques et des terres gérées en communauté. Au fil des ans, le groupe a fait le suivi des espèces en péril, des espèces envahissantes, de la biodiversité et des compensations pour la biodiversité, a réalisé des projets de restauration et a offert des conseils.

Plus récemment, à la suite d’un engagement pris lors du Sommet sur le changement climatique de 2019 organisé par l’Assemblée des Premières Nations à Whitehorse, au Yukon, le groupe de travail, dans le cadre d’un partenariat de collaboration, travaille depuis 2020 à la création du Lieu de guérison, un espace vert communautaire situé sur les territoires traditionnels des nations algonquine et mohawk dans l’Est de l’Ontario. Plus de 250 arbres, arbustes et autres espèces d’importance culturelle ont été plantés en septembre dernier lors de la Journée nationale de l’arbre.

Plus qu’un site ou un événement de plantation, le Lieu de guérison représente une étape importante dans le cheminement vers la réconciliation. Il est centré sur la création et le maintien d’un espace physique rassurant propice à la guérison pour aider à restaurer la terre, la langue et les relations avec les membres de la communauté d’origine autochtone et non autochtone.

Le Lieu de guérison est un site de 89 acres situé sur la propriété de la CNS à Shanly, en Ontario. Il abrite plusieurs espèces des prairies en péril, notamment le goglu, la sturnelle des prés et le damier de Gorgone, un papillon d’importance locale.

Le 14 octobre 2021, les partenaires du Lieu de guérison se réuniront pour planter des arbres et des plantes d’importance culturelle, créer un jardin pour enfants et partager des histoires pour célébrer la culture des Premières Nations.

L’événement, intitulé « En souvenir des enfants », comprendra une cérémonie d’ouverture avec des orateurs invités. En raison de la COVID-19, le nombre de participants est limité et la préinscription est obligatoire. Une partie de l’événement sera diffusée en direct sur la page Facebook de la CNS.

POUR DE PLUS AMPLES RENSEIGNEMENTS : Shannon Gutoskie, spécialiste des communications, 1-877-984-2948, [email protected].

Leave a Reply