fbpx

Glengarry-Prescott and Russell MPP Amanda Simard at a Francophone rally in December, 2018. Photo: James Morgan

MPP asks for action on francophone services as Franco-Ontarian day approaches

The following remarks were made by Amanda Simard, MPP for Glengarry-Prescott and Russell in the Legislative Assembly of Ontario on Wednesday, September 23, 2020.

“Mr. Speaker, it is an honor for me to speak today as a proud Franco-Ontarian Member of Provincial Parliament, and to mark the tenth anniversary of the Franco-Ontarians Day.

Mr. Speaker, being an MPP was certainly not in my plans, but today I am so proud to be able to protect and advance the rights and services of my Franco-Ontarian community.

It’s a privilege and a responsibility that, as you know, which I hold deeply at heart.

Mr. Speaker, on September 25, 2018, two years ago, the Minister spoke in this House to modernize the French Language Services Act, the process of designation and Francophone immigration as priorities.

The government has been in office for two years and five months now, and no progress in each of these files.

If we do not move forward, we are backing down, Mr. President, so now is the time to gear up! On this side of the House, we will continue to fight for:

  • Access to services of equal quality
  • Access to education of equal quality, and
  • Respect

Let us never forget: the future belongs to those who struggle!

Thank you”

 

«Les remarques suivantes était faite par Amanda Simard, députée provinciale pour Glengarry-Prescott et Russell dans L’assemblée législatif de l’Ontario en mercredi, le 23 septembre 2020.

Monsieur le Président, c’est un honneur pour moi de prendre la parole aujourd’hui en tant que fière députée franco-ontarienne, et de souligner le dixième anniversaire de la Journée des Franco-Ontariens.

Monsieur le Président, être députée n’était certainement pas dans mes plans, mais aujourd’hui je suis tellement fière de pouvoir protéger et de faire avancer les droits et services de ma communauté franco-ontarienne.

C’est un privilège et une responsabilité qui, comme vous le savez, me tient profondément à coeur.

Monsieur le Président, le 25 septembre 2018, deux ans passés, la ministre parlait en cette Chambre de moderniser la Loi sur les services en français, du processus de désignation et de l’immigration francophone comme priorités.

Ça fait maintenant deux ans et 5 mois que le gouvernement est en poste, et aucune avancée dans chacun de ces dossiers.

Si on n’avance pas, on recule, M. le Président, alors c’est le temps de s’embrayer!

De ce côté-ci de la Chambre, nous allons continuer à lutter pour:

  • L’accès à des services de qualité égale
  • L’accès à une éducation de qualité égale, et
  • Le respect

Puisque, n’oublions jamais: l’avenir est à ceux qui luttent!

Merci»