Boisés Est workshop October 27 on woodlot management with a First Nations perspective

A workshop on woodlot management and society values which includes the First Nations perspective will illustrate the principles of forest certification and how they can fit into a sustainable model for today’s world.

The workshop will take place on Saturday, October 27 from 9 a.m. to 3:30 p.m. at the Sacre-Coeur Elementary School, 2233 Dollard St., Bourget. The event takes place rain or shine.

The workshop will be faciliated by Richard Lalande, Gaëtan Poitras and Pierre Laprise, who are each owners of a Forest Stewardship Council (FSC) certified woodlot in Lanark County. They are members of the Ontario Woodlot Association, and identify themselves as non-status First Nations members. Poitras is also a member of Boisés Est.

During this workshop, the three will recall what the principles and criteria of the FSC certification mean for the management of a forest. They will explain why they chose to have their woodlot certified, and how this choice naturally corresponds to a global vision and social values ​​related to their First Nations heritage. During a visit to a woodlot, in the afternoon, they present specific examples of management guided by a stewardship plan based on the principles of FSC certification.

Program : 9am Registration

9:25 Introduction

9:30 am Start of the presentation

10:45 am Health Break

11:00 am Continuation of the presentation and demonstrations

12:00 Social Dinner

1:00 pm Door prize. Departure to the woods of François Benson, member of Boisés Est (147, route 100 – Casselman).

3:30 pm End of the workshop.

Workshop open to all, members or not. We equip ourselves according to the weather.

Reserve with Jean-Claude Havard (613-673-3089 – [email protected]). The deadline was Tuesday, October 22, but there may still be spaces available. Registration fees (payable at the entrance, meals included): $ 35 / pers. Members of Boisés Est: $ 15. Students: $ 15. Accompanied children (4-14 years old): $ 5. 2019 dues payable to the workshop.

Un nouvel atelier de Boises est

Aménagement du boisé et valeurs de société
Le point de vue autochtone

Série : Gestion de la forêt

Objectif : Illustrer comment les principes de certification de la forêt s’inscrivent dans le cadre plus large d’une vision et de valeurs de société qui visent la durabilité.

Quand : Samedi 27 octobre 2018 – 9h00 à 15h30. Beau temps mauvais temps.

Où : École élémentaire catholique Sacré-Coeur – 2233, rue Dollard – Bourget ON K0A 1E0

Animation : Richard Lalande, Gaëtan Poitras et Pierre Laprise sont tous trois propriétaires d’un boisé certifié FSC (Forest Stewardship Council) dans le comté de Lanark. Ils sont membres de l’Ontario Woodlot Association, et s’identifient comme Autochtones non inscrits. Gaëtan est aussi membre de Boisés Est.

Au cours de cet atelier, Richard, Gaëtan et Pierre rappellent ce que signifient les principes et critères de la certification FSC (voir au verso) pour la gestion d’une forêt. Ils expliquent pourquoi ils ont choisi de faire certifier leur boisé, et comment ce choix correspond naturellement à une vision globale et à des valeurs sociales liées à leur patrimoine autochtone. Au cours de la visite d’un boisé, en après-midi, ils présentent des exemples particuliers de gestion guidés par un plan d’intendance basé sur les principes de la certification FSC.

Programme :
9h00 Inscriptions
9h25 Introduction
9h30 Début de la présentation
10h45 Pause-santé
11h00 Suite de la présentation et démonstrations
12h00 Dîner social
13h00 Remise d’un prix de présence. Départ vers le boisé de François Benson, membre de Boisés Est (147, route 100 – Casselman ON).

15h30 Fin de l’atelier.

Atelier ouvert à tous, membres ou pas. On s’équipe en fonction de la météo.

Réserver auprès de Jean-Claude Havard (613-673-3089 – [email protected]). La date limite est le mardi 22 octobre. Frais d’inscription (payables à l’entrée, repas compris) : 35$/pers. Membres de Boisés Est : 15$. Étudiants : 15$. Enfants accompagnés (4-14 ans) : 5$. Cotisations 2019 payables à l’atelier.

LES PRINCIPES ET CRITÈRES FSC

Des normes internationales établies par consensus

Les principes et critères (P&C) du FSC décrivent les éléments essentiels d’un aménagement forestier qui est approprié au plan environnemental, socialement bénéfique et économiquement viable.

Il y a dix principes qui concrétisent cette vision ; chaque principe englobe plusieurs critères qui servent à évaluer l’atteinte du principe :

PRINCIPE 1 : RESPECT DES LOIS
L’Organisation* doit respecter toutes les lois en vigueur*, tous les règlements et les traités internationaux ratifiés* au niveau national, tous les accords et conventions.

PRINCIPE 2 : DROITS DES TRAVAILLEURS ET CONDITIONS
DE TRAVAIL
L’Organisation* doit préserver ou accroître le bien-être social et économique des travailleurs*.

PRINCIPE 3 : DROITS DES POPULATIONS AUTOCHTONES
L’Organisation* doit identifier et soutenir* les droits légaux et coutumiers* des populations autochtones* en matière de propriété, d’utilisation et de gestion des sols, des territoires et des ressources concernées par les activités de gestion.

PRINCIPE 4 : RELATIONS AVEC LES COMMUNAUTES
L’Organisation* doit contribuer à préserver ou à accroître le bien-être social et économique des communautés locales*.

PRINCIPE 5 : BENEFICES GENERES PAR LA FORET.
L’Organisation* doit gérer efficacement les divers produits et services de l’Unité de Gestion* afin de préserver ou d’accroître à long terme la viabilité économique* et la variété des bénéfices environnementaux et sociaux.

PRINCIPE 6 : VALEURS ET IMPACTS ENVIRONNEMENTAUX
L’Organisation* doit maintenir, conserver et/ou restaurer les services écosystémique* et les valeurs environnementales* de l’Unité de Gestion*, et doit éviter, corriger ou limiter les impacts environnementaux négatifs.

PRINCIPE 7 : PLANIFICATION DE LA GESTION
L’Organisation* doit disposer d’un document de gestion* concordant avec ses politiques et ses objectifs*, et proportionnel à l’échelle* et à l’intensité* des activités de gestion ainsi qu’aux risques* qu’elles engendrent. Le document de gestion* doit être mis en oeuvre et actualisé à partir des informations issues des activités de suivi, afin de promouvoir une gestion adaptative*. Le plan et les procédures associées doivent être suffisants pour guider le personnel, informer les parties prenantes concernées* et intéressées* et pour justifier les décisions en matière de gestion.

PRINCIPE 8 : SUIVI ET EVALUATION
L’Organisation* doit démontrer que les progrès accomplis en vue d’atteindre les objectifs* de gestion, les impacts des activités de gestion et l’état de l’unité de gestion* sont suivis et évalués, proportionnellement à l’échelle* et à l’intensité* des activités de gestion ainsi qu’aux risques* qu’elles engendrent, afin de mettre en
oeuvre une gestion adaptative*.

PRINCIPE 9 : HAUTES VALEURS DE CONSERVATION
L’Organisation* doit préserver et/ou accroître les Hautes Valeurs de Conservation* dans l’Unité de Gestion* en appliquant le principe de précaution*.

PRINCIPE 10 : MISE EN OEUVRE DES ACTIVITES DE GESTION Les activités de gestion conduites par ou pour l’Organisation*, dans le cadre de l’Unité de Gestion*, doivent être sélectionnées et mises en oeuvre conformément à la fois aux politiques et objectifs* économiques, environnementaux et sociaux de l’Organisation, et aux Principes* et Critères*.

© Forest Stewardship Council® · FSC® F000205
(https://ca.fsc.org/fr-ca/certification/forest-management-certification/principles-criteria)


While you are here, we have a small ask.

More people are reading The Review than ever before — across our many platforms. So far, we have not put up a paywall to limit the stories you can read. We want to keep you in the news loop. But advertising revenues are increasingly going to the big two: you know who they are. If you value The Review’s independent, local community journalism, or you value the many ways we support dozens of community organizations in their endeavours, consider supporting our work. It takes time, effort and professional smarts to stay on top of community news and present well-researched, objective news articles on issues which matter to you.

If you read stories on this website, or you have come here from an Instant Article post on Facebook, think about subscribing. It would be a vote of confidence for the work that we do, and for the future well-being of your community.

Subscribe today?